Skip to content

Vendre en viager La solution pour bien se loger

📈 EspĂ©rance de vie plus longue, envie de rester chez soi malgrĂ© l’Ăąge, besoin de complĂ©ter une retraite pas toujours suffisante
 autant de raisons de voir le viager comme un produit d’Ă©pargne adaptĂ© Ă  ces prĂ©occupations bien lĂ©gitimes.

đŸ€ Un contrat gagnant-gagnant

Que ce soit du cĂŽtĂ© du vendeur (le crĂ©direntier) ou du cĂŽtĂ© de l’acheteur (le dĂ©birentier) le viager doit ĂȘtre considĂ©rĂ© comme un vrai placement. Car ce type de vente apporte pas mal de rĂ©ponses aux prĂ©occupations du moment. Le viager assure au vendeur de toucher une rente Ă  vie, permettant d’amĂ©liorer son niveau de vie, de profiter pleinement de la retraite, de faire face Ă  des dĂ©penses qu’il ne pourrait pas assumer sans cet apport ou encore d’assurer l’avenir de son conjoint. Vendre son bien en viager permet aussi de se libĂ©rer de certaines charges : impĂŽt foncier, charges de copropriĂ©tĂ©, gros travaux

Pour l’acquĂ©reur, le viager peut ĂȘtre un bon moyen pour accĂ©der Ă  la propriĂ©tĂ© sans avancer des fonds importants et sans recourir au crĂ©dit bancaire. C’est une forme d’investissement permettant de se constituer un patrimoine immobilier dans des conditions financiĂšres et fiscales trĂšs attractives et avec des frais rĂ©duits.

đŸ‘©đŸŒâ€đŸ’Œ Vendre et rester chez soi

Cela peut paraĂźtre paradoxal, mais c’est possible grĂące au viager occupĂ©. Cette formule de vente correspond parfaitement aux attentes des vendeurs, souvent ĂągĂ©s, qui privilĂ©gient leur maintien Ă  domicile. Ils demeurent chez eux tant qu’ils le souhaitent, tout en amĂ©liorant leurs revenus. L’acquĂ©reur achĂšte un logement sans avoir Ă  payer la totalitĂ© du prix le jour de l’acquisition. Celui-ci est gĂ©nĂ©ralement constituĂ© d’une somme versĂ©e le jour de la vente (le bouquet) et d’une rente que le vendeur perçoit jusqu’Ă  son dĂ©cĂšs.
Cette vente en viager occupĂ© “classique” peut Ă©galement se nĂ©gocier au comptant. Le vendeur bĂ©nĂ©ficie d’un droit d’usage et d’habitation et perçoit un capital en une seule fois. Il n’y a pas de rentes viagĂšres dans ce cas de figure. Cela permettra au vendeur de concrĂ©tiser immĂ©diatement un projet personnel, d’en faire profiter des enfants ou petits-enfants ou tout simplement de gĂ©rer le capital perçu comme bon lui semble. Plus besoin de se soucier de l’indexation des rentes, du paiement de la taxe fonciĂšre, des charges de copropriĂ©tĂ© ou encore des gros travaux. L’acquĂ©reur, quant Ă  lui, rĂ©alise un achat minorĂ© de 30 Ă  50 % de la valeur vĂ©nale initiale. Il maĂźtrise son investissement et le prix est payĂ© en une fois au moment de l’acte authentique de vente.

🔐 Un contrat sous garanties

Que le viager soit libre ou occupĂ©, le vendeur bĂ©nĂ©ficie d’une assurance Ă  vie de percevoir un revenu complĂ©mentaire grĂące Ă  des garanties prĂ©vues dans l’acte de vente notariĂ©.

Article en entier : https://urlz.fr/iB5r